Livraison gratuite sur les commandes supérieures à 40€Retours acceptés sous 60 jours.

Comment ces asanas de yoga peuvent soulager votre douleur migraineuse

J’ai connu deux patients souffrant de migraines sévères, qui ont trouvé un soulagement permanent grâce à la pratique du yoga, bien que la cause fondamentale dans les deux cas soit différente. L’une était une femme d’une quarantaine d’années, qui a eu des crises de migraine juste avant le début de ses règles. Cela l’a forcée à s’absenter du travail trois jours par mois à cause d’un mal de tête aveuglant, de vomissements et de nausées. L’autre était un hommequi a développé des migraines à cause d’un bouleversement émotionnel, résultant d’un divorce désordonné.

Migraine peut sembler être un problème insoluble, mais ce n’est pas le cas. Nous devons juste faire attention aux points de déclenchement. Dans l’ensemble, la constipation, l’acidité et les déséquilibres hormonaux sont les coupables les plus courants.

Un forfait de yoga générique pour la migraine est donné ci-dessous :

1) Sukshma Vyayam ou assouplissement du corps : Quelle que soit la cause de la migraine chez les personnes, son effet est des blocages dans les articulations, les muscles et le système circulatoire du corps. Dans le langage yogique, cela signifie un obstacle à la fluidité du prana dans le corps qui se manifeste par des problèmes de santé. Par conséquent, l’assouplissement du corps pendant pas plus de 10 minutes est suffisant.

Histoires réservées aux abonnés

Prime
Comment ces asanas de yoga peuvent soulager votre douleur migraineuse, Eczema dermatite atopiquePrime
Comment ces asanas de yoga peuvent soulager votre douleur migraineuse, Eczema dermatite atopiquePrime
Comment ces asanas de yoga peuvent soulager votre douleur migraineuse, Eczema dermatite atopiquePrime

2) Vajrasana : Cet asana a un impact sur le système digestif, contrôle l’hyperacidité et a un impact sur le système génito-urinaire en contrôlant le flux de sang et de prana dans la région. Il est également utile dans les problèmes liés aux menstruations. C’est une excellente pratique pour la plupart des problèmes de dos. C’est le seul asana qui peut être effectué à tout moment, même après un repas, aidant ainsi à la digestion. Cet asana ne peut pas être pratiqué par des personnes ayant des problèmes de genou. Ils doivent d’abord faire de légers mouvements de l’articulation du genou, puis continuer à essayer de s’asseoir en Vajrasana avec des coussins de soutien sous la cheville et les hanches.

Pratique: Commencez par vous agenouiller sur votre tapis, les genoux rapprochés. Les gros orteils doivent également se toucher, mais les talons doivent être écartés. Abaissez lentement votre corps afin que vos hanches reposent sur les talons séparés. Ne vous affaissez pas et ne repoussez pas votre corps. Regardez droit au niveau des yeux et cela garantira que votre colonne vertébrale et votre posture sont droites et confortables. Placez vos mains à plat sur les genoux avec les paumes vers le bas ou en menton mudra. Détendez tout votre corps, fermez les yeux et observez le flux de votre respiration pendant 5 à 10 rounds.

3) Shashank asana (posture du lapin): Il s’agit d’une asana merveilleusement relaxante dans laquelle les enfants assument et se reposent naturellement. Il détend et réaligne la colonne vertébrale en étirant chaque vertèbre, le sang autour de la colonne vertébrale se précipite vers le cerveau en le rafraîchissant, le système digestif est massé lorsqu’il appuie et s’éloigne de la cuisse lorsque vous inspirez et expirez. Les glandes thyroïdes sont comprimées et inondées de sang. Psychologiquement, c’est une pose d’assujettissement, donc réglage de l’ego, qui est une source de stress.

Pratique: Pour cet asana, continuez à vous asseoir en Vajrasana. Détendez votre corps, fermez les yeux et concentrez-vous en observant quelques cycles de votre respiration. Inspirez profondément tout en levant simultanément vos bras au-dessus de la tête. Lorsque vous expirez, abaissez votre corps et vos bras sans soulever vos hanches de sorte que votre front repose finalement devant les genoux et les bras reposant sur le sol devant vous. Pliez légèrement les coudes pour que vos bras soient détendus. Détendez tout votre corps et inspirez et expirez un peu fort afin que le ventre soit massé contre les cuisses.

Comment ces asanas de yoga peuvent soulager votre douleur migraineuse, Eczema dermatite atopique Voici comment lutter contre la migraine (Source : Getty Images/Thinkstock)

4) Ushtra asana (posture du chameau): C’est une bonne contre-pose à toute asana de flexion vers l’avant. Ici, les organes digestifs, les glandes thyroïdiennes sont ouvertes après la compression dans l’asana en flexion vers l’avant. Il est utile en cas de constipation. La colonne vertébrale est courbée, activant les nerfs spinaux. Il régule les organes reproducteurs. Il est bon pour les épaules arrondies et le dos voûté. Comme la plupart des asanas, il présente de multiples avantages, mais son impact sur l’estomac et l’ouverture des poumons sont utiles pour résoudre les problèmes liés à la migraine qui émanent de l’acidité, de l’indigestion, de la constipation, d’une mauvaise respiration, etc.

Pratique: Commencez par vous agenouiller comme vous l’avez fait pour la position de départ de Vajrasana, mais gardez les genoux et les pieds écartés de manière à ce qu’ils soient alignés avec vos épaules. Posez d’abord vos pieds sur la pointe de vos orteils. Détendez-vous, en gardant la colonne vertébrale et la tête en ligne droite avec les mains pendantes sur le côté de votre corps.

Pendant que vous inspirez, déplacez votre main gauche vers le talon gauche pour que les mains reposent enfin sur les talons. Ensuite, levez la main droite et prenez-la au-dessus de la tête et pliez tout votre corps vers l’arrière aussi loin que possible sans perdre l’équilibre, en prenant appui sur la main gauche reposant sur le talon gauche. Maintenez la position le plus longtemps possible. Expirez et revenez à la position agenouillée avec les mains pendantes sur le côté. Répétez la même chose avec votre main droite reposant sur le talon droit et en vous penchant en arrière avec votre main gauche rejetée en arrière. Cela fait un ensemble. Faites 5 séries.

Après quelques jours de pratique, vous pouvez reposer les deux mains sur les talons respectifs et rejeter tout votre corps en arrière. Ensuite, les trois tours feront un set. Faites cinq séries.

Au départ, si vous n’êtes pas capable de vous pencher complètement en arrière, pliez-vous le plus possible sans effort ni perte d’équilibre. Lentement, votre dos deviendra flexible pour que vous puissiez faire le virage complet vers l’arrière.

5) Supta Udarkarkarshasana (posture de torsion du corps simple): Cet asana ajoute encore une autre pose, manipulant la colonne vertébrale, l’estomac et le cou en les tordant. Cela apporte en outre de la flexibilité dans la colonne vertébrale et les nerfs rachidiens émanant entre chaque vertèbre. Il active et régule également les glandes thyroïde, le pancréas et le système digestif.

Pratique: Tenez-vous sur le dos. Assurez-vous que la tête et la colonne vertébrale sont en ligne droite et que tout le corps est détendu. Joignez vos pieds et vos genoux et placez vos pieds à plat le plus près des fesses. Entrecroisez les doigts et placez les paumes sous votre tête avec les coudes à plat sur le sol. Détendez-vous, inspirez profondément, puis en expirant, déplacez vos genoux vers la droite vers le sol en gardant les chevilles et les genoux ensemble autant que possible. En même temps, déplacez la tête et la partie supérieure du corps vers la gauche. Restez en position de torsion complète aussi longtemps que possible, puis inspirez et revenez au centre. Faites la même chose du côté gauche. Cela fait un tour. Faites cinq tours.

Variante de Supta Udarkarshasana : Allongez-vous sur le tapis, détendez votre corps avec les pieds et les genoux joints. Inspirez profondément et soulevez votre jambe droite jusqu’à ce qu’elle soit perpendiculaire à votre corps. En expirant, laissez tomber votre jambe droite sur votre taille vers le côté gauche tout en déplaçant simultanément la tête et le cou vers la droite. Restez dans cette position. Ensuite, en inspirant, relevez votre jambe à 90 degrés par rapport au corps, puis ramenez-la à la position de départ. Répétez avec votre jambe gauche. Cela fait un tour. Faites cinq tours. Au départ, vous ne pourrez peut-être pas le soulever à 90 degrés, mais avec de la pratique, cela arrivera. En plus d’activer le pancréas, cela resserre également les muscles de l’estomac.

6) Shavasana et Yoga Nidra : Ces deux pratiques sont essentielles pour tout problème de migraine. Étant donné que le stress mental et émotionnel sont les déclencheurs de la migraine, ces deux pratiques vous entraînent lentement à garder votre corps détendu. Tout comme un esprit détendu donne un corps détendu, un corps détendu aide également à détendre le cerveau.

Pranayama

A) Kapalbhati : Vous pouvez commencer avec 11 tours et le construire jusqu’à 50 tours.
B) Bhastrika : commencez par 11 tours et passez à 50 tours
C) Anulom Vilom : respiration alternée par les narines. Faire 5 tours et peut aller jusqu’à 10 tours.
D) Brahmari : Faites cinq à 10 tours

(Kamini Bobde est une praticienne de Kundalini qui suit la tradition du yoga de Swami Satyananda Saraswati. Elle est l’auteur de Kundalini Yoga for All: Unlock the Power of Your Body and Brain. Publié par Penguin)

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Eczema dermatite atopique
Logo
Lorsqu’activé, enregistrer les permaliens dans paramètres - permaliens
Compare items
  • Total (0)
Compare
0